Tag Archives: courses

Corrida de Houilles 2016

Dernière sortie de l’année pour l’ACB (même si certains prévoient encore une petite course dans une lointaine contrée espagnole…) lors de la prestigieuse corrida de Houilles

Deux courses de 10Kms étaient au programme Dimanche après-midi.

course des as

Une première course accessible uniquement aux débutants …. qui se gagne en 28’19 » chez les hommes et 31’14 » chez les femmes…

Une seconde course – bien plus intéressante – a lancé le programme de l’après-midi. Les principaux clubs mondiaux étaient représentés avec leur fan club

image2

une course d’un niveau extraordinaire…..

sebgeorges

patrice

thierryimage1

classement houilles

Bravo à tous les coureurs et merci aux supporters d’avoir bravé le froid polaire.

fin de course

BONNES FETES A TOUS !!!!!

Choix des Objectifs de course 2017

Bonrun à tous,

L’année 2016 se termine prochainement et une nouvelle saison est déjà en ligne de mire.

Pour bien préparer vos prochains objectifs (10km, semi, marathon, ultra), le choix des courses doit se faire dès maintenant. Alain et moi-même avons besoin de ces informations rapidement pour pouvoir vous mener au sommet ! 🙂

Voici un lien  dans lequel il y a l’ensemble des courses dont vous avez évoqué un intérêt.

Il faut juste marquer votre nom et cocher les cases des différentes courses (n’ayez pas trop la main lourde 🙂 ). Le but est d’avoir un ou deux objectifs sur l’année 🙂
Essayez de prendre 2 min pour le rempli. C’est dans votre intérêt, sinon il sera plus difficile de pouvoir organiser vos séances d’entraînements.

http://doodle.com/poll/2w2k6seee7rqv5ab

Si jamais vous avez un objectif ou une course que vous souhaitez faire et qui n’apparaît pas dans la liste, envoyez-moi un mail et je la rajouterai.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un mail à Alain et moi en privé.

Que la course soit avec vous.

Francky  (franck.costes@gmail.com)

Vous retrouvez un lien vers le tableau mis en place par Francky sur le blog

  •  Menu « Les Courses »
    • Menu « Où court l’ACB »
      • Menu « Le tableau des Compétitions« 

Choisir son trail

Quelques petits conseils pour bien réussir ses trails…Edition de l’Ice Trail

             D’abord, ne pas se tromper dans son objectif de temps et donc de vitesse. Un trail digne de ce nom, avec des conditions de terrain de saison, est une épreuve où les kilomètres peuvent faire 1200m ou plus sur le plat, et d’avantage encore dans les côtes mais aussi les descentes;

En effet dans certaines déclivités sévères, la vitesse moyenne peut être plus proche de celle des montées que de celle du plat.

Avec la déperdition d’énergie due au terrain glissant, il ne faut pas hésiter à monter en marchant, à petits pas dignes de ceux des vieux montagnards. Car plus le pas est grand, plus la poussée doit être importante et plus le recul par glissement sera considérable.

Dans les chemins détrempés, évitez de passer sur les côtés même s’ils paraissent plus secs que la flaque du milieu. Les devers que vous vous imposez sont fatigants et dangereux, alors qu’au fond de la flaque, le sol ne glisse pas; de toute façon, vous avez les pieds déjà mouillés et en plus ça nettoie le dessous des pompes.

Les plus prudents pourront mettre des gants type cycliste qui protègent bien les paumes en cas de chute et qui donnent par la même un sentiment de confort et de sécurité permettant d’être plus à l’aise dans les parties techniques. Moins on a peur et mieux on passe les endroits difficiles.

          Parfois le chemin est encombré par des coureurs à cause d’un obstacle naturel. Si vous vous en apercevez à temps n’hésitez pas à sortir du chemin balisé pour faire votre trace tranquillement et retrouver l’itinéraire au-delà du problème; vous n’aurez probablement pas gagné de place mais vous aurez dépensé beaucoup moins d’énergie. Ce qui veut dire qu’en trail il faut toujours regarder loin pour anticiper au mieux.

Lorsque le terrain est beaucoup plus roulant, n’en profitez pas pour exploiter votre vitesse naturelle et accélérer franchement; dites vous bien que ça ne va pas durer et que vous risqueriez de le payer très cher à la prochaine difficulté. C’est plutôt l’occasion de se décontracter aussi bien physiquement que psychologiquement afin de faire tomber un peu la crispation et l’attention que demande la vigilance due au terrain.

          Ces périodes d’accalmie sont aussi le moment de penser à se ravitailler. L’effort et le climat vont être très coûteux en énergie et il vaut mieux partir avec un bidon rempli d’une boisson énergétique, un peu plus concentrée que ce que vous avez l’habitude de prendre lorsqu’il fait chaud.

           Quelque soit le résultat, le trail, avec ses difficultés, reste avant tout une aventure et un plaisir partagés entre tous les coureurs et la nature.

          Bonne course et bon trail.

       Yoda