Marche du Tacot Briard : quand l’esprit trail accompagne les marcheurs nordiques dans l’effort …

Après le super défi du Paris-Mantes (une balade MN de 52km en pleine nuit) lancé par Wonder Woman, la réplique de Lara Croft ne se faisait pas attendre avec la proposition d’un super challenge de 32,8km couronné d’un léger dénivelé de 870m : la Marche du Tacot Briard organisée dans le cadre de l’Ultra Trail de la Brie des Morin !!! Donc trois représentants de l’ACB au départ : Colette, Corinne et moi. Laurent (le mari de Colette) s’aligne sur le trail. Côté participants, un beau plateau malgré le peu d’inscrits (près de 60) étant donnée la difficulté de l’épreuve. 

9h30 : départ des trailers ; 9h45 au tour des marcheurs.  

Un départ rapide, trop rapide peut-être !!! Alors que Jean-Paul prend la tête de la course, Colette et Corinne partent comme des flèches et se retrouvent rapidement les deux premières filles derrière une douzaine de garçons. Dans une descente un peu raide, elles se font doubler par 2 concurrents qui courent carrément sous prétexte qu’ils n’aiment pas les descentes, mais sur le plat suivant elles les doublent facilement et cela va se reproduire à plusieurs reprises… Et oui, les « trailcheurs » sévissent à nouveau : ceux qui ont quitté le trail faute de résultats et viennent sur la MN en voulant imposer leurs règles pour espérer faire un podium !!! Elles se font aussi doubler par d’autres coureurs mais là ce sont les « vrais » premiers traileurs du 87,5 km ; un coucou au grand Luca Papi qui les dépasse à une allure tranquille avec le sourire et toujours un mot gentil. Tout simplement la classe à l’italienne !!! Respect !!!

A environ un tiers de la course, nos deux héroines se font rejoindre par deux concurrentes déterminées au style également pas très académique en marche nordique. Colette accélère alors que malheureusement Corinne coince. Le terrain est difficile, beaucoup de caillasses, de racines.. donc pas facile de trouver vraiment un rythme de croisière !!! Alors que Colette passe rapidement le deuxième ravitaillement, Corinne s’y attarde à la recherche d’un second souffle.  Elle prend pas mal de temps et repart même en oubliant ses bâtons !!! Puis une belle chute dans une descente bien boueuse !!! Il va falloir gérer la dizaine de kilomètres restant à parcourir. Une grande conversation pour expliquer ses galères à des spectatrices bien particulières qui ne manquaient pas d’encourager les trailers et les marcheurs : des vâches.

En ce qui concerne Jean-Paul, ça coince également après le premier tiers du parcours. De la première place, il rétrograde à la troisième. Il va falloir gérer les 20km restant. Suite à un manque de lucidité, il fait une chute sans gravité. Les jambes deviennent raides ; les crampes le guettent. Il opte pour une allure très lente en montée et des relances sur le plat afin de préserver sa troisème place. Cette tactique lui permet d’aller au bout et de terminer 3ème au scratch à 6 minutes de notre pote Alain LEROY qui décroche une très belle victoire. Mais une fois la ligne franchie, il commence à vaciller et est obligé de m’allonger. Laurent, Alain et Bernard (Team run Green) l’aident à récupérer. Il ne s’est jamais senti aussi mal après une épreuve.

Quant à Colette, elle cale légèrement à partir du 20ème km. Les jambes se transforment tout à coup en bouts de bois… alors qu’il reste 13 km.  Elle  discute un peu avec un concurrent ;  ils se remontent le moral en parlant de leurs bobos respectifs : des douleurs ou crampes qui commencent à titiller  à la moindre côte. Colette sent sa vitesse tomber à un niveau ridicule. Sur son GPS, elle ne regarde que la distance parcourue. Puis arrivée dans une descente, le village de Saint-Cyr sur Morin enfin en vue !!!  Elle peux accélérer car l’arrivée n’est plus si loin. Elle double les derniers traileurs du 33,  et voit enfin une silhouette familière qui lui fait de grands signes, c’est Laurent son mari qui l’encourage. Les derniers mètres arrivent ; elle passe enfin cette ligne d’arrivée qu’elles avaient contemplée, Corinne et elle, avec envie au départ… Et au final, une très belle 1ère place au classement féminin !!! Félicitations !!!

De son côté, Corinne s’accroche. Malgré une épreuve difficile, elle franchit la ligne en prenant une belle 4ème place au classement féminin et termine 2ème dans sa catégorie !!! Bravo !!!

En résumé, une organisation bien rodée, des bénévoles au top, un parcours tracé dans un très beau cadre … et surtout la joie de s’être dépassé(e) pour franchir la ligne et faire honneur à notre club !!!

Colette, Corinne, Jean-Paul

3 thoughts on “Marche du Tacot Briard : quand l’esprit trail accompagne les marcheurs nordiques dans l’effort …”

  1. La chanson « comme d’habitude » devrait être pour les marcheurs un hymne national car les places sur le podium sont devenues une belle constance.
    bravo à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.